Tout savoir sur les poupées
Vue 1 - Tout savoir sur les poupées
Vue 2 - Tout savoir sur les poupées
Vue 3 - Tout savoir sur les poupées

Tout savoir sur les poupées

Mis en ligne le dimanche 30 mars 2014 à 09:33Donnez votre avis

Tout savoir sur une copine incontournable pour toutes les filles : la poupée !
Sélection de produits associés
Elégant manoir pour poupées de 46 cm
Disponible chez 3 fournisseurs
328€80
Parmi 3 tarifs
Maison de poupées Kayla
Disponible chez 8 fournisseurs
94€99
Parmi 8 tarifs
Maison de poupées Florence
Disponible chez 6 fournisseurs
127€80
Parmi 6 tarifs
Maison de poupée Luxury
Disponible chez 4 fournisseurs
178€80
Parmi 4 tarifs

Une poupée pour chaque âge

Poupée La poupée est un objet essentiel au développement des enfants. En effet, l'enfant commence par le jeu d’imitation vers 18 mois. Il reproduit ce qu’il voit, en faisant manger un poupon car lui-même est en train d’apprendre à manger tout seul. Il aime aussi imiter le rôle des parents. Il est ainsi attiré par des poupons qu’il peut facilement manipuler, adaptés à la taille de sa main.

Autour de 2/3 ans, l’enfant rentre pleinement dans le jeu symbolique dans lequel il "fabrique" des histoires. Capable de manier une poupée, de la coiffer et de l’habiller, des modèles qui évoquent davantage le petit enfant que le bébé lui conviendront parfaitement.

A partir de 6 ans, l’enfant va développer toutes les facultés intellectuelles et fonctionnelles qui vont lui permettre d’étayer un jeu de plus en plus construit : des histoires plus longues, plus complexes, avec de nombreux rôles sociaux, dans lesquelles tout aura un lien et du sens. Mais toujours en se réappropriant la réalité et en gérant sa frustration : celle de pouvoir faire ce qui est impossible dans son quotidien réel.

La poupée comme régulateur d’émotions

Marionette Le jeu de poupée est un « jeu de rôle » où l’enfant est lui-même un personnage et la poupée, un accessoire. Il permet à l’enfant d’exprimer ses sentiments. C'est pour cela que les poupées doivent être relativement sans signes distinctifs. Plus l’enfant est jeune, plus ce type de poupée est intéressant, car il laisse à l’enfant la possibilité d’imaginer sa figurine comme il l’entend. L’espace de créativité de l’enfant sera en lien avec son désir singulier d’exprimer les choses à sa mesure, car chaque enfant est différent.

Dans la réalité, l’enfant est constamment confronté à l’adulte qu'il perçoit comme le « tout-puissant » qui a le droit de faire ce qui est refusé aux plus jeunes. Et ce sont ces interdits qui l’attirent et qu’il reproduit dans le jeu. Ainsi, jouer à la poupée est aussi une façon de réguler toutes les émotions et les frustrations qu’il ressent dans la réalité. Plus on lui laisse de liberté dans le jeu et le choix des objets qu’on lui propose, plus l’enfant va pouvoir exprimer sa singularité, donc sa personnalité.

La poupée, un élément de socialisation ?

Tout petit, l’enfant a des difficultés à jouer avec les autres et préfèrera jouer tout seul ou avec un adulte. Après 3 ans, jouer ensemble à la poupée est un élément de socialisation et de sociabilité important. Ce jeu très enrichissant leur permet de déclencher des rôles parentaux ou sociaux comme la maîtresse, le médecin… et de les entretenir.

Dès 6 ans commence le jeu de « mise en scène ». L’enfant se projette dans la poupée et il devient le personnage joué par cette poupée, devenue « poupée-mannequin », comme la Barbie. L’enfant bascule alors davantage dans un univers d’adultes.

Des accessoires au service du jeu

Accessoires de poupée Le tout petit va avoir tendance à utiliser les accessoires pour lui car il n’est pas encore habitué à les manipuler.

Vers 2/3 ans, les accessoires de puériculture ou ustensiles de nurserie sont des objets qui montrent que l’enfant va pouvoir véritablement s’occuper de sa poupée comme on s’occupe d’un enfant.

Plus grand, il faut trouver à l'enfant un équilibre entre des objets évocateurs, qui induisent une utilisation, et des idées de scénarios. Par exemple, des accessoires autour du soin (les couches, la poussette, un porte-bébé, etc.) qui vont donner envie à l’enfant de baigner sa poupée, de la nourrir et de construire une histoire. Le but est d'évoquer sans enfermer l’imagination de l’enfant avec un objet qui ne peut pas être détourné.
Publié par Carole, il y a 4 ans